Le choc de la Callas
par Jean-Luc Duguay

Il y a 23 ans, Lise Aubut traînait Édith, qui ne voulait rien savoir de l'opéra, à un récital de Maria Callas à la place des Arts. «J'y suis allée en bougonnant. J'ai dit à Lise quelque chose comme: elle est mieux d'être bonne... Quand je l'ai vue entrer sur scène, j'ai été la première à me mettre debout et à l'applaudir comme une folle. Un miracle s'est produit. La diva était... divine, elle avait un charisme incroyable. Ce n'était pas une femme qui chantait, c'était un être qui allait au-delà de l'être. La communication était extraordinaire.»

«Depuis ce soir-là, mon objectif est de tenter de rejoindre le public au plus profond de l'âme.» Maria Callas est donc depuis 20 ans l'idole d'Édith. Elle ne connaît toujours pas opéra, mais elle écoute la musique classique tous les jours. Et ce qu'elle a pleuré au dernier épisode de Jamais Deux Sans Toi, quand elle a entendu la voix prenante de la Callas...