Une île, l'été
par Jean-Luc Duguay

Il y a 20 ans, Édith achetait une petit île (d'un âcre environ) dans la région de Saint-Jovite. Mais, contrairement à ce que certains pourraient penser, cette île-là ne respire pas le luxe, mais le bonheur à l'état sauvage. Chaque été, la chanteuse y fait un pèlerinage, accompagnée de ses chats, et elle y incite des amis. «C'est un vrai campe américain en pin de Colombie. Comme il n'est pas aménagé pour l'hiver, j'ai installé un poêle à bois pour les nuits fraîches. Je n'ai pas l'électricité et la bécosse est derrière, dans le bois, une belle bécosse que j'ai peinturée amoureusement...»

Mais que fait-elle le jour? De la musique? De la lecture? Eh non! Elle travaille de ses mains, débroussaillant par-ci, transportant des arbres morts par-là. «L'été dernier, j'ai été très occupée. J'ai perdu 12 pins centenaires à la suite d'une violente rafale.»